Bac 2012/ sujet 2/ Lettres et philosophie

Bac

Bac 2012 / Lettres et philosophie

Sujet 2

             Beaucoup de parents s’inquiètent de l’usage par les adolescents, My space ou autres sites de réseaux sociaux. N’y a-t-il pas un risque pour leur enfant de créer des relations amicales artificielles qui se substituent aux rencontres réelles, ou de faire de « mauvaises rencontres » et de subir de mauvaises influences ? Une étude est de nature à les rassurer. Elle suggère que de telles pratiques ne sont pas si dangereuses. Du moins, pas pour ceux qui se portent bien…

               Amori Yee Mikami, professeur à l’université de Virginie, et son équipe ont comparé la vie relationnelle de 92 adolescents dans le monde « réel » et dans celui de leurs réseaux sociaux. Il apparaît que les jeunes gens sociables, ayant des relations positives avec de nombreux amis, ne font qu’enrichir leur nombre de relations par l’intermédiaire des réseaux sociaux d’internet. Par contre, les adolescents plus solitaires ou qui ont des problèmes pour se faire des amis dans « la vie réelle », fréquentent peu ces sites et et éprouvent également des difficultés à y nouer des contacts. Enfin, ceux qui manifestent des troubles (agressivité ou dépression) recherchent sur les sites des gens qui leur ressemblent. En d’autres termes, les sites sociaux ne se substituent pas aux relations réelles, mais les renforcent. Ils n’ont de « mauvaises influences » que sur ceux qui ont déjà des comportements pathologiques.

           L’intérêt de cette étude est d’avoir comparé le comportement et la sociabilité de ces sujets à des évaluations effectuées sur eux huit ans auparavant, alors qu’ils n’avaient que treize ou quatorze ans. Il en ressort que la qualité de leurs relations est restée stable. Cela relativise donc fortement l’impact des sites Internet sur la sociabilité naturelle des jeunes.

         « Les parents des jeunes adolescents sans problèmes n’ont pas à s’inquiéter de l’influence des sites sociaux », résume Amori Yee Mikami. En revanche, prévient-elle, ces sites ne compensent pas la solitude ou les difficultés relationnelles et renforcent les penchants morbides des adolescents « à problèmes ».

                                                                               Marie Briand

                                                                           (Amori Yee Mikami. 2010)

 

                                             Questions

 

I- Compréhension:  (13 points)

 

  1. Dans ce texte, l’auteur parle de :

-          Les psychologues et l’Internet.

-          Les adolescents et l’Internet.

-          Les professeurs et l’Internet.

           Recopiez la bonne réponse.

  1. Classez les mots et expressions suivantes :

-          Solitaires

-          Manifester des troubles

-          Nouer des contacts

-          Sociables

-          Relations positives

-          Penchants morbides

Selon qu’ils indiquent :

-          Adolescents à problèmes :……………… , ……………… , …………………

-          Adolescents sans problèmes :………………. , …………….. , ………………

    

  1. Amori Yee Mikami rassure les parents ayant des difficultés relationnelles.

Relevez dans le texte la phrase qui le montre.

  1. Relevez dans le texte quatre termes qui renvoient à « Internet ».
  1. « Elle suggère que de telles pratiques ne sont pas si dangereuses » (paragraphe 1)

« Une étude est de nature à les rassurer » (paragraphe1)

Que remplacent dans le texte les pronoms « elle » et « les » ?

  1. Amori Yee Mikami démontre que :

-          Les réseaux sociaux sont nocifs pour les jeunes.

-          Les réseaux sociaux sont inoffensifs pour les jeunes.

-          Les réseaux sociaux sont sans intérêt pour les jeunes.

  1. A quels mots ou expressions du texte s’opposent :

-          s’inquiéter =/=…………………….

-          Sociabilité des jeunes =/=………………………

-          Relations artificielles =/=………………………

  1. Dans ce texte, l’auteur veut :

-          convaincre et rassurer les parents que le facebook n’est pas aussi nocif.

-          Attirer et avertir les parents que le facebook est nocif.

-          Sensibiliser les parents que le facebook est à éviter.

           Recopiez la bonne réponse.

  1. Proposez un titre au texte.

II- Production écrite : (07 points)

     Traitez un seul suet au choix :

1-      Vous animez la rubrique « Internet pour tous » de votre journal scolaire. Rédigez en une dizaine de lignes le compte rendu objectif du texte que vous venez de lire pour informer vos camarades de son contenu.

2-      Beaucoup de parents se plaignent de l’utilisation de l’Internet dans la révision des cours. Rédigez un texte argumentatif d’une quinzaine de lignes où vous développerez votre point de vue. Votre texte paraîtra sur le site de votre lycée.{jcomments on}

Votre commentaire