La sociolinguistique pour quoi faire ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

reflexionChaque jour , des articles de journaux nous rappellent que la langue n’est pas seulement un moyen de communication entre les hommes ,ni un moyen de s’influencer réciproquement.Elle n’est pas uniquement « porteuse » d’un contenu,-que celui-ci soit inexprimé ou manifeste,-mais elle est elle-même un contenu .

Comme le langage n’est pas une pratique individuelle ; c’est surtout une pratique sociale ; en parlant, nous ne mettons pas seulement en jeu notre individualité ; la tache de la sociolinguistique est donc d’étudier l’interaction entre notre pratique du langage et les phénomènes sociaux qui nous  entourent. Quelle est donc cette interaction entre le langage et la société ?

 

Pour répondre  à cette question on doit se référer à Antoine Meillet « il faudra déterminer à quelle structure sociale répond une structure linguistique donnée et comment d’une manière générale, les changements  de structures sociales se traduisent par des changements de structures linguistiques » Ceci dit  que pour la sociolinguistique il s’agit d’expliquer les phénomènes linguistiques à partir de données extralinguistiques, autrement dit, de facteurs politiques et sociaux.

 

La sociolinguistique pourra s’intéresser aux cas de variation à l’intérieur d’une même langue,la manière spécifique qu’a  un individu de parler sera appelée idiolecte et il arrive que le langage parlé par une communauté de locuteurs présente des différences significatives d’avec celui parlé par une autre communauté de la même langue si cette différence est  d’origine régionale,on parlera de dialecte objet qu’étudie la dialectologie et si cette différence est d’origine sociale,on parlera de sociolecte.L’étude des sociolectes fait partie de la sociolinguistique.

 

Et si la grammaire a pour objet la norme de la langue,on peut dire que la sociolinguistique a pour objet son usage et surtout à la pratique orale de la langue,les formes de cet usage sont multiples,d’abord,on peut citer les registres de langue,les différentes formes d’argot,de jargon ou de technolectes ( le langage particulier  à un métier ou à un milieu professionnel,la médecine,par,exemple) mais il y a aussi d’autres facteurs qui entrent en jeu comme,l’age (langue de jeunes ),de sexe et de localisation géographique(ce qu’étudie la géopolitique).

 

Tout  le mérite  revient donc aux célèbres travaux de William LABOV, qui ont montré  l’existence, en fait, de multiples façons de parler l’anglais .Le concept majeur de cette linguistique est le concept de variation.LABOV a montré qu’un locuteur peut modifier de façon inconsciente sa façon de parler en fonction de son interlocuteur .Il y a aussi une autre direction de la sociolinguistique, qu’on appelle parfois ethnographie de la communication,s’intéresse à la manière dont les éléments linguistiques s’organisent dans le cadre d’un échange de manière à créer un contexte de communication.

Z.Abderezak,  professeur de français,  mai 2007

Votre commentaire