reflexion

Du système éducatif et des bacheliers scientifiques à l'université

par Rachid Brahmi  In le Quotidien d'Oran
« Après le pain, l'éducation est le premier besoin d'un peuple » (Danton)

La première année d'université, une jonction qui engage l'avenir des étudiants et par conséquent celui d'une nation, permet aux enseignants d'apprécier chaque cuvée de Baccalauréat, et d'évaluer les connaissances requises, censées être acquises antérieurement par tout bachelier. En essayant de ne pas trop déborder sur la thématique suggérée par le titre de cette contribution, ce texte tente de dresser un premier constat sur l'enseignement des sciences dites exactes, durant les premiers mois de cette année universitaire. L'université a donc accueilli les meilleurs lycéens, peut-être les plus chanceux. Rappelons que le taux de réussite, annoncé pour le baccalauréat de juin 2010 était de 61,23% toutes filières confondues, et de 69,64% pour celle des mathématiques.

Publié dans Lu, vu, entendu