mercredi, 20 avril 2011 10:33

La lecture

lectureLe seul  moyen de devenir un homme cultivé est la lecture. Rien ne peut la remplacer. ..Le livre demeure le compagnon de toute notre vie.

 

On peut affirmer, en premier lieu, que le livre est un moyen de dépassement. Aucun homme n’a assez d’expériences personnelles pour bien comprendre les autres, ni pour se comprendre lui-même. Nous nous sentons tous solitaires dans ce monde immense  et fermé. Nous en souffrons. Nous sommes choqués par l’injustice des choses et les difficultés de la vie. Les livres nous apprennent que d’autres plus grands que nous ont souffert  et cherché comme nous. Ils sont des portes ouvertes sur d’autres âmes et d’autres peuples.

 

De plus ; les livres sont nos seuls moyens de connaître d’autres époques et nos meilleurs moyens pour comprendre les groupes sociaux  où nous ne pénétrons pas. Plaisir accru par les découvertes d’étonnantes  ressemblances entre ces mondes éloignés de nous par la distance ou le temps, et celui où nous  vivons. Les êtres humains  ont tous  des traits communs. Nous lisons donc en partie pour dépasser notre vie et comprendre celle des autres.

 

Mais, ce n’est pas la seule raison du plaisir que donnent les livres. En effet, la fonction de l’écrivain est aussi de nous offrir une image vraie de la vie, mais de la tenir à une telle distance de nous  que nous puissions la goûter sans crainte, sans responsabilité. C’est pourquoi, le lecteur  d’un roman vit une grande aventure en toute quiétude.

 

Enfin, la lecture d’un livre d’histoire est très saine pour l’esprit, elle enseigne au lecteur la modération et la tolérance. Les beaux livres ne laissent jamais le lecteur tel qu’il était avant de les connaître, ils le rendent meilleur.

 

Rien n’est donc plus important  pour l’humanité que de mettre  à la disposition de tous ; ces instruments de dépassement, d’évasion, et de découverte qui transforment la vie et accroissent la valeur sociale de l’individu.

Extrait  d'un texte d'André Maurois, Courrier de L’UNESCO. mai 1961.

Publié dans Textes supports