samedi, 16 septembre 2017 15:43

Aux abonnés absents d’ici et d’ailleurs

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Hamid !

Il y a un an jour pour jour, de ta chambre d’hôpital, tu m’as appelée. Ta voix toujours présente me répète en écho : « Hadja, je m’ennuie dans cette boîte ; fais une prière pour moi. » j’ignorai alors que ce serait notre dernier échange. J’ignorai que la faucheuse était à ton chevet prête à moissonner ton dernier souffle de vie. « inchaallah » te dis-je, pleine d’espoir. Un espoir, que ta voix m’a laissé croire. Une voix que tu as voulu chantante, vivante jusqu’au point final de cette vie que tu aimais tellement. Mais Dieu n’a pas voulu te prêter vie , préférant te rappeler à lui ; non comme une punition, mais comme une bénédiction ; non comme une vulgaire fin, mais comme un recommencement dans l’éternité promise.

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Jacques Tardif, professeur à l'Université de Sherbrooke et spécialiste de la pédagogie universitaire, intervient comme conférencier invité par le service iCAP de l'Université Claude Bernard Lyon 1, pour une sensibilisation à l'approche par compétences.

Les thèmes de recherche de Jacques Tardif portent sur le développement et l'évaluation de dispositifs de formation en enseignement supérieur, sur l'évaluation des compétences dans des programmes axés sur la professionnalisation des étudiants et sur le développement de modèles cognitifs de l'apprentissage en enseignement supérieur.

L'objectif de cette conférence est de sensibiliser la communauté universitaire à l'approche par compétences (définition des référentiels de compétences, évaluation des acquis, etc.) et d'aborder des questions qui restent en suspens :

- Pourquoi se lancer dans une approche compétences ?
- Quels sont les avantages, les bénéfices d'une telle approche ?
- Quels sont les dangers et écueils auxquels apporter une attention particulière ?
- Dans quelles perspectives conviendrait-il de mettre en oeuvre cette logique des compétences au sein des universités ?