Qui perd gagne

presse alg internaQui perd gagne par El-Guellil

Quand un perdant commet une erreur, il dit: «ce n'est pas moi, ce sont les autres». Quand un gagnant commet la même erreur, il dit: «ça servira, j'apprends la leçon». Un perdant croit que la malchance existe. Un gagnant sait que le résultat dépend de lui. Une personne perdante est simplement «trop occupée» pour travailler à réussir. Une personne gagnante travaille très dur pour réussir. Une personne perdante se contente de constater les difficultés, elle les voit mais n'essaie pas de les résoudre. Elle est passive. Une personne gagnante fait face aux difficultés une à une. Un perdant promet et ne garantit rien. S'il est en faute, il se justifie. Un gagnant donne sa parole et s'y soumet. Une personne perdante dit: «non, je ne suis pas meilleur que les autres». Une personne gagnante dit: «je suis bon, mais je vais être meilleur». Une personne perdante espère et ne se prépare pas avant de se mettre à parler. Une personne gagnante écoute, comprend et répond. Une personne perdante résiste à ceux qui en savent plus qu'elle, essaie de les prendre en faute et finit par s'en faire des ennemis. Une personne gagnante respecte ceux qui en savent plus qu'elle et tâche d'apprendre d'eux. Une personne perdante dit toujours: «j'ai fait mon travail et je l'ai toujours fait de cette manière». Une personne gagnante se sent responsable de tout ce qui concerne son travail et soulignera qu'il peut y avoir une meilleure façon de faire cela. Une personne perdante fait partie du problème. Une personne gagnante fait partie de la solution. Une personne perdante fixe chaque brique qui compose le «mur à affronter». Une personne gagnante prend en compte la totalité du «mur à affronter». Ce n'est pas de l'horoscope, c'est la sagesse des anciens.

Le quotidien d'Oran

Votre commentaire