Setif- Aïn-Fouara

2Sétif et sa célèbre fontaine : Aïn-Fouara

La fontaine d’Aïn-Fouara  est une statue  de marbre qui représente une femme nue aux formes délicates et harmonieuses. C’est une fontaine à quatre bouches, dont chaque bouche se trouve en face d’un point cardinal. Elle est gardée par quatre platanes centenaires.

Elle a été sculptée par l’artiste français, Francis de Saint Vidal, et a été  achevée le 26 février 1898.

Selon une légende, la jeune femme qui a servi comme modèle était une Française de Sétif. Alors que  la statue était exposée au musée du Louvre, le gouverneur militaire de Sétif tomba en extase devant elle et demanda au sculpteur de l’offrir à Sétif pour en faire une fontaine monumentale.

Une autre légende parle d’un retour irrémédiable à Sétif si le visiteur  ou l’étranger à la cité y boit de son eau. Alors tous les visiteurs souhaitant y revenir, se désaltèrent de son eau fraîche et délicieuse.

Cette femme nue, superstition aidant, a pris au fil des ans une valeur incroyable aux yeux des  femmes. Celles qui n’ont pas trouvé un mari venaient, lui demander de leur en ramener un. Et lorsque leurs vœux sont exaucés les femmes reviennent en habits de fête avec youyous, passer du henné sur les mains et les pieds de la belle fée.

Pourquoi Fouara ?

L’on raconte que par une journée glaciale de fin d’automne, l’assistance, qui était nombreuse, vit d’épaisses volutes de vapeur monter de la fontaine, sous l’effet du froid intense ; des voix de Sétifiennes autochtones montèrent : « fouar..a, fouar..a... » (Vapeur, vapeur…).

 

Aïn-Fouara est l’âme de la cité, c’est le lieu de rencontre où l’on recueille, le temps de remplir son seau, les dernières nouvelles du coin.

Votre commentaire