Le lac « thamda ouguelmin » Un site à vous couper le souffle.

 kabylieThighzert , c'est là qu'il faut garer les voitures pour commencer la grande aventure de cette randonnée en montagne. Sacs à dos bien fixés après ultimes vérifications ,c'est le départ !

Le ciel est bien clément en cette journée du 1er Mai 2011 ,le soleil commence à peine à pointer au dessus de cette haute colline bien boisée, l'unique apparemment qui ait échappé aux incendies dévastateurs de ces dernières années. Il est neuf heures., la découverte commence. C'est autant de nouveautés pour tous nos sens, des vues sublimes ,des odeurs à vous chatouiller les narines pour rester éveillés et découvrir toute cette panoplie de plantes dont on ignore tout avant ces moment précis de première rencontre. Et ce petit vent si doux qui, malgré la fraicheur matinale, vous caresse avec toute la douceur de mère montagne. La faune aussi est de la partie ,des chants d'oiseaux multiples vous laissent rêveurs et aiguisent votre sens de l'écoute dans un élan de curiosité de décèlement de quelque nuance de jeu de notes dans cette profusion de volatiles.

Difficile d'éviter ces petits cours d'eau ,la montagne en regorge ,c'est pourquoi des chaussures adéquates sont nécessaires au risque de rentrer pieds nus ; de préférence légères et solides pour un semelle à crampons pour vous éviter glissades et chutes . Un pantalon à tissu résistant est aussi conseillé, arbustes et plantes épineuses en bosquets inextricables sont à enjamber sur presque tous le parcours !

 Une heure presque d'escalade pour entamer la première descente tant attendue pour soulager nos pieds déjà soumis à rude épreuve avant une nouvelle montée. Nous atteignons Alma Nait Reggan et première pause. Le guide explique que ce fut, il n'y a pas longtemps ,un lieu d'échanges commerciaux entre les habitants des deux versants du Djurdjura .

Nouveau départ pour une nouvelle escalade. Nous devons atteindre le col du Sned (Tizi N'tsenan't en kabyle) d'une altitude de 16oo mètres. Le flanc sud de la montagne rocheuse et nue porte toujours les crochets et traces des années où il faisait le bonheur des alpinistes,ce fut un centre d'escalade. Nous serons là haut dans ,approximativement quarante cinq minutes. De là nous pouvons voir en face ,les Ouadhias,Amechras ,Aguni gueghran qui vit naitre Sliman Azem, et bien d'autres villages parsemés sur les innombrables collines formant le paysage kabyle.

Enfin ,tout en bas c'est le lac ! Paradisiaque ! Sublime ! Sur la piste attention à ne pas marcher sur ces jolies petites créatures si fragiles,les grenouilles vertes ;elles abondent sur cette hauteur. Tout autour du lac, c'est une herbe verte qui profite à ces troupeaux de bœufs et de vaches. Les bêtes s'en donnent à cœur joie !

Treize heures. Nous reprenons le chemin du retour. Il faut dire que nous sommes, malgré nous, un peu pressés de rentrer,le match final de la coupe d'Algérie commence à seize heures !

Meziane.

Votre commentaire